J’ai vu le gastro

Bon j’avais donc rendez-vous avec le gastro hier soir. Il a analysé les résultats des différents examens, consulté plusieurs confrères.

Conclusion, pas d’autre choix que l’opération. C’est de la mécanique, il faut replacer l’estomac à sa place et réparer le diaphragme, ce ne sont pas des médicaments qui peuvent faire ça. Un chirurgien à Paris sait faire cette opération. Très spécialisé dans l’appareil digestif… Mon gastro l’a prévenu. Je dois l’appeler lundi pour prendre rendez-vous pour une première visite.

Car il reste un élément qui peut faire que l’opération ne sera pas possible. A la manométrie, il est apparu que mon oesophage se contracte trop faiblement au passage des aliments, ce qui, une fois l’estomac remis en place et le diaphragme recousu, peut provoquer un goulot trop étroit où la nourriture bloquera, et je ne pourrai plus du tout m’alimenter. Et ça, le chirurgien décidera s’il tente ou pas seulement après m’avoir examinée.

Il n’y a pas de caractère d’urgence, je peux encore tenir quelques mois m’a dit le gastro. Je souffre, mais la souffrance n’est pas un danger vital. Sa crainte, il me l’a dit deux fois hier pendant l’heure qu’a durée le rendez-vous, c’est que lors d’une crise, quand je régurgite, le vomi aille dans les poumons, et ça, c’est fatal.

Il a pris le temps de tout m’expliquer, tout me montrer… Je lui ai demandé si c’est génétique, ou juste « pas de chance ». Pas de chance m’a-t-il répondu. Et double pas de chance puisque ça s’est ajouté à l’EBO, lui dû à un défaut de fabrication. L’un n’a rien à voir avec l’autre.

Une fois l’estomac remis en place et le diaphragme recousu, se sera de l’histoire ancienne, avec seulement 15% de (mal)chance que ça revienne. L’EBO lui, restera. C’est une maladie évolutive que l’on essaie de stabiliser et d’empêcher de progresser trop vite, mais deux pathologies bien différentes. Enfin, voilà les nouvelles.

Je ne suis ni affolée ni contente… Je prends les nouvelles comme elles arrivent… J’essaie de relativiser. Je serai soulagée si l’opération permet que je n’ai plus ces douleurs apparues il y a huit mois, qui me paralysent, me mettent par terre de mal, et m’épuisent. Je poserai toutes les questions au chirurgien, le temps d’immobilisation, le déroulement exact de l’opération etc… Ce sera dans le même hôpital que celui où on m’a enlevé la vésicule il y a 12 ans.

En attendant de voir le chirurgien et d’en savoir plus, j’ai demandé au gastro s’il y a des contre-indications alimentaires ou sportives. Aucune… Logique puisque les crises sont déclenchées de façon tout à fait aléatoires, quel que soit l’aliment que je suis en train de manger.

Sur ce, je vous souhaite un bon samedi, je vais rejoindre Paul pour notre séance du samedi. Aujourd’hui nous allons à la salle d’Opéra et non à Saint-Lazare. A Opéra il y a une balance plus perfectionnée que celle de Saint-Lazare. Et nous allons faire un bilan complet. Electrodes du cou aux chevilles, et mesures très précises. Je vous dirai. Après la séance, resto et ciné avec Chéri. Demain, journée à Reims.

Passez un bon samedi 🙂

Une réflexion au sujet de « J’ai vu le gastro »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s