Reprenons le fil

Je vous ai laissés lundi soir, avec ma journée de télétravail, les repas… Depuis, je suis juste passée en coup de vent, pour vous dire que les visites à l’Ehpad sont rétablies, que j’ai passé mon scanner. Je n’ai pas eu (ou pas pris, trop HS) le temps de vous raconter ma conversation avec Paul sur les changements à apporter dans l’alimentation, et ce qu’il va modifier pour nos séances.

Samedi lors de la pesée j’ai été déçue. Pas par le poids, le poids est maintenant pour ainsi dire celui que je désire. Mais par le fait de ne pas avoir perdu de masse grasse en un mois. Pris du muscle certes… Mais j’ai encore plusieurs kilos de gras à éliminer et remplacer par du muscle. Nous sommes à un tournant important avec Paul.

Depuis six mois avec lui, j’ai remis mon métabolisme en fonction, significativement augmenté mon métabolisme de base, éliminé un nombre conséquent de kilos de gras, pris autant de muscle, amélioré mon cardio, régulé mon humeur, éliminé une bonne partie de la tristesse et l’angoisse qui m’habitent, retrouvé un dynamisme que je ne pensais plus possible, développé ma faculté de concentration, grâce à cela, je travaille mieux, gagné en mobilité, en souplesse, en explosivité, je me suis remise à la course à pied progressivement, intelligemment, sans aucune douleur du coup (je ne dis pas ça pour moi l’intelligence, mais pour la façon de travailler de Paul), ai découvert un corps capable de faire des choses incroyables pendant les séances de sport. Lors de ces six mois j’ai retrouvé un peu de confiance en moi, et un semblant de début d’estime de moi.

Alors aujourd’hui je pourrais me contenter d’entretenir tout cela en faisant deux-trois séances par semaine, mais vous me connaissez, j’ai plein de désirs en tête. Quand j’ai rencontré Paul le 29 juin, j’avais en tête de me remettre en pleine forme pour la fin d’année, et de « peaufiner » en 2022. C’est ce que j’ai dit à Paul, qui a relevé le challenge avec moi. J’ai suivi ses recommandations alimentaires à la lettre, je suis venue à chaque séance, sans en louper une seule, peu importe la fatigue, les courbatures, la météo, le manque de temps… Lui comme moi avons plus qu’honoré le contrat moral auquel nous nous sommes engagés.

Avant qu’il ne parte pour ses deux semaines et demi de vacances, le 29 décembre, nous avons pris le temps de parler, de faire une espèce de bilan, il me connaît bien maintenant. Il sait que j’ai besoin de plus, beaucoup plus. Alors lui comme moi avons repris nos engagements pour cette année 2022. Avec plein d’objectifs que je me suis donnés, qu’il va m’aider à atteindre, je vous dirai lesquels. Je sais que Paul sera là, quoiqu’il arrive, et qu’il m’aidera à traverser la période sans activité qui s’annonce. Ceux qui seront là aussi, c’est JC et Philippe, ce sont des coachs formidables qui m’ont beaucoup apporté, et qui sont devenus des amis.

Donc, quand, à la pesée de samedi, il s’est avéré que la masse grasse n’a pas diminué en un mois, oui j’ai été déçue. Bon ceci dit, j’ai traversé les fêtes sans prendre de poids et en prenant un kilo de muscle, alors je ne me plains pas trop. Oui bon, un peu quand même:-)) Paul m’a rassurée, m’expliquant que je progresse chaque mois, à tous les niveaux et que même si il y a eu ce mois sans baisse de la masse grasse, ma silhouette a évolué.

De là, il m’a demandé de lui envoyer dès dimanche dernier les photos de tout ce que je mange, avec le plus de détails possibles. Et il m’a dit que nous allions passer à six séances par semaine, un seul jour off, et non plus deux. Cinq séances avec lui, du mardi au samedi. Un sortie de course à pieds en extérieur, soit le lundi, soit le dimanche, selon comment je vais à Reims. Je vais de plus en plus souvent le dimanche à Reims, plutôt que le samedi, justement pour pouvoir voir Paul. Le dimanche, le supermarché près de chez ma mère est ouvert le matin, donc je peux faire les courses tout comme un samedi. Nous y allons encore parfois le samedi, quand ça arrange mon frère ou Chéri, mais de plus en plus souvent le dimanche.

Sur les cinq séances avec Paul, il en prévoit trois de muscu pure. J’aime tellement les exercices de musculation, je suis ravie. Une de fractionnés et la cinquième soit fractionnés, soit circuit cardio haute intensité. Et la sixième de la semaine, je vais courir. Cette semaine, nous avons fait mardi muscu bras-épaules-dos, mercredi fractionnés, jeudi muscu jambes, aujourd’hui fractionnés. Demain ce sera muscu, je ne sais pas de quelle partie(s) du corps. Et comme je vais à Reims dimanche, j’irai courir lundi. La semaine prochaine sera un peu bousculée, car nous partons vendredi pour le week-end à Lyon. Enfin nous allons voir ma nièce dans sa nouvelle ville. Elle est tombée amoureuse de Lyon. Comme je ne verrai Paul que mardi-mercredi-jeudi, j’irai courir à Lyon avec Lou, ça va être chouette !

C’est elle qui me servira de meneuse d’allure à la course du Grand Paris le 13 mars. Elle est vraiment adorable. Car mon objectif c’est de faire les dix kilomètres en une heure (oui, je sais, pas rapide, mais bon, c’est la reprise), alors que ma nièce court le semi marathon en 1h40, et le dix kilomètres en 45 minutes.

Enfin, voilà comment vont s’organiser les six séances par semaine. J’aime la muscu autant que courir. Ca me procure un vrai plaisir pendant les séances, et ça dessine une réelle jolie silhouette. Paul ne choisit pas les exercices au hasard. Ce que j’apprécie le moins, ce sont les fractionnés, mais ils sont indispensables pour progresser en course à pied. Grâce à eux, je gagne quelques secondes au kilomètre chaque semaine. Voilà donc, le programme sportif des prochaines semaines, à minima jusque fin mars où Paul part une semaine en vacances. Après, nous aurons tout avril, mai et juin.

En juillet Paul sera absent car il participe aux championnats du monde de hockey sur glace. Déjà, comme il me dit, focus sur ces trois premiers mois de l’année, éviter de trop se projeter, prendre le jour qui vient…

Côté alimentation, Paul n’a même pas attendu la fin de la semaine pour me dire qu’il n’est vraiment pas content. Il a calculé les calories que je mange chaque jour, et la répartition des macros. Je consomme difficilement entre 1300 et 1400 calories par jour, alors que j’en brûle quotidiennement entre 3200 et 3800, certains jours 4000. Je mange suffisamment de protéines dans la répartition, en revanche trop peu de lipides et carrément trop trop trop peu de glucides. En fait il est urgent d’augmenter mes portions de féculents. Continuer à prendre deux fruits max par jour, pas plus, car trois ça fait un peu trop de sucre. Donc deux fruits, mais augmenter significativement mes portions de féculents. Et les lipides. Par exemple le matin augmenter la portion d’oléagineux, en plus j’adore ça. Consommer des viandes un peu plus grasses, faire sauter les légumes à l’huile… Bref, il veut que je consomme au moins 2200 calories, et m’a indiqué la répartition des macros. Et je continue jusqu’à nouvel ordre à lui envoyer les photos de tout ce que je mange, avec une description détaillée.

Alors je vous montre ce que j’ai mangé mardi et mercredi, trop peu donc, et ce que j’ai mangé aujourd’hui, en augmentant. Hier fut une journée à part, car j’ai été à jeun de minuit à 15 heures. En attendant les résultats j’ai mangé une banane. En rentrant à 17 heures, j’ai pris un shaker et une wasa avant d’aller au sport à 18 heures. Et hier soir, pas pu manger, j’ai eu une crise terrible dès la première bouchée.

Mardi. Oeuf dur, amandes, kiwi le matin. Au bureau un premier shaker de protéines. Déjeuner, une omelette de deux oeufs, de la salade verte et deux petites tomates. Une demi banane. Je me rends compte qu’effectivement c’est très peu, un déjeuner à moins de 300 calories… Un second shaker dans l’après-midi. Au dîner, poulpe grillé, boulghour et courgettes.

Voilà, une journée à 1200 calories, sachant que chaque shaker fait 200 calories, donc il reste 800 calories réparties en trois repas. Je comprends que Paul se soit affolé. Je ne me suis pas vraiment rendue compte que je mangeais de moins en moins, très peu par rapport à mes dépenses énergétiques. Pas étonnant que je sois si fatiguée:-) Paul était vraiment fâché:-)

Mercredi. Petit déjeuner au bureau. Viande des grisons, mélange de noix amandes noisettes et une clémentine. Un shaker le matin. Le midi j’avais apporté des solylès de dinde et de la salade sans vinaigrette. Mais j’ai eu une crise après quelques bouchées, et tout vomi. Et je n’ai pas mangé l’orange de fait. Donc naturellement pas de shaker l’après-midi. Au dîner, reste de boulghour avec tomates et poivron, des morceaux de filet de poulet et de saucisse de Toulouse, et des endives braisées.

Jeudi donc, je vous ai dit. Et aujourd’hui. Ce matin, en télétravail, un kaki, deux tranches de jambon blanc et du mélange de noix amandes noisettes. Un premier shaker. Au déjeuner à 12h30, avant d’aller au sport à 14 heures, la fin du boulghour avec tomates, poivron, filet de poulet et morceaux de saucisse de Toulouse, et un tout petit reste d’endives braisées. J’y ai ajouté une wasa. En rentrant du sport, un shaker de protéines. Pour dîner, salade de jeunes pousses, saumon fumé, oeuf dur, du riz basmati (j’ai doublé par rapport à ce que je prends habituellement, j’ai mis quatre cuillères à soupe au lieu de deux).

Ce n’est pas une réussite, puisque j’ai envoyé les photos à Paul, qui me dit que ça fait 1600 calories. C’est mieux, mais on est loin des 2200. J’augmenterai encore demain. Inutile de vous dire à quel point j’ai peur de (re)grossir. Je dois vaincre cette peur. Paul me dit que je vais sans doute prendre un kilo ou deux, mais ça permettra de très vite au contraire reprendre la diminution de la masse grasse. Et au vu de mon activité physique quotidienne il est urgent que je mange un peu plus. Sinon mon corps va se mettre en famine et tout bloquer.

Voilà, vous savez maintenant les changements à apporter au quotidien, y’a plus qu’à:-) Bonne fin de soirée vous tous.

La photo de titre c’est cadeau:-))) Je porte le masque qu’ils m’ont donné au centre de scanner. Parfaitement assorti à mon écharpe, ça m’a fait sourire.

2 réflexions au sujet de « Reprenons le fil »

  1. Oui, très joli le masque !
    Dans un autre style, je flashe aussi sur les sot-l’y-laisse et sur le poulpe.
    Ma nièce vient également de s’installer à Lyon pour ses études. Elle a fait le choix de prendre un petit appart dans un quartier vivant du vieux Lyon, et rejoindre le campus un peu lointain avec les transports en commun.
    Profitez bien de cette belle ville !

    J’aime

  2. Je flashe sur les Entrées et plats cuisinés 🙂 Tu as la tête et le corps bien occupés, c’est une bonne chose. Quand à l’équilibre alimentaire, tu sais ce que nous en pensons !! Paul prend la relève. Bises.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s